Exposition « Rencontres » galerie Mouvements modernes

Du 10 au 20 octobre 2018 - 29 rue de Seine Paris 6.
Les murs dessinent une grammaire infinie de nos paysages humains. De Pékin à Jérusalem ils séparent, soutiennent, relient, protègent, enveloppent, cachent… Leur surface peut être support à tous les récits et son usure fait apparaître d’étonnants palimpsestes. Ils nous renvoient tous à la même énigme : «étant donné un mur, que se passe-t-il derrière ?*»

Les «Rencontres» à l’œuvre dans l’exposition évoquent ma relation avec la symbolique du mur. Elles ont d'abord lieu entre différents états de la terre que je travaille : « Force / légèreté, effacement / émergence, abandon / volonté, surgissement /affleurement ». Ici, j'ai choisi de faire dialoguer : Légèreté, relief, envol.

Dans une tension vers la légèreté : une série de fresques, étirées comme des chevelures lissées. Un bas-relief leur fait face : la terre s’extirpe de la platitude dans un dédale de formes ascentionnelles qui s’entrechoquent, offrant une déambulation immobile.  Puis une grande forme s'élance, tendue vers le ciel et pourtant posée, dans un balancement subtil. Si on l’effleure elle se met à bouger, elle est sous tension et en même temps elle se pose, elle a quelque chose d’immatériel dans sa matérialité même. Elle traduit la recherche d’une forme fondamentale, entre deux états.

*Jean Tardieu

ExposActualités